Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un opposant à Poutine estime à Genève la Russie "à un tournant"

Des milliers de personnes ont récemment manifesté contre le président russe Vladimir Poutine (archives).

KEYSTONE/AP POOL SPUTNIK KREMLIN/ALEXEI DRUZHININ

(sda-ats)

Les manifestations récentes de milliers de personnes en Russie "devraient inquiéter" le Kremlin, selon un opposant. A la veille d'être honoré pour sa bravoure, Vladimir Kara-Murza a dit lundi à Genève que son pays était à un "tournant" à un mois de la présidentielle.

"Je ne peux trouver que peu de choses plus insultantes pour mon pays" que de dire "qu'il n'y a pas de Russie sans Vladimir Poutine", a dit le président de la Fondation Boris Nemtsov à quelques jours de l'anniversaire de l'assassinat du principal opposant russe. Il s'est réjoui des manifestations contre le président, "malgré la répression et l'intimidation".

"Il y a de plus en plus de personnes en Russie prêtes à se lever contre l'injustice, les abus et la corruption", a-t-il affirmé. Fin janvier, l'opposant numéro un, Alexeï Navalny, avait brièvement été arrêté alors que des milliers de manifestants avaient dénoncé dans tout le pays la prochaine présidentielle dont le chef de l'Etat est favori pour un quatrième mandat.

La protestation de "tant de personnes qui n'ont jamais vu autre chose que Vladimir Poutine" comme dirigeant russe constitue un avertissement "inquiétant" pour le Kremlin, mais réjouissant pour "l'avenir démocratique" du pays selon M. Kara-Murza. Ce dernier doit recevoir mardi le prix de la bravoure dans le cadre du Sommet de Genève pour les droits humains et la démocratie, remis par 25 ONG.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.