Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un orang-outan paniqué qui s'était évadé de son enclos a été abattu lundi au zoo de Duisbourg, dans l'ouest de l'Allemagne, pour éviter qu'il ne gagne les rues de la ville, a annoncé le zoo mardi. Le zoo n'a pas pu expliquer comme le primate s'est retrouvé en liberté.

L'un des deux orangs-outans de l'établissement a d'abord quitté son enclos pour rejoindre la zone réservée au soigneur, mais "en raison d'un poussoir mal sécurisé", il s'est retrouvé face à l'autre grand singe dont la présence à cet endroit reste inexpliquée.

Une confrontation a éclaté alors entre les deux primates: l'un a regagné son enclos mais l'autre, choqué, a utilisé un vasistas "qui dans des circonstances normales n'est aucunement accessible aux singes" pour rejoindre les allées, a raconté le zoo.

"Sorti de son environnement habituel, il a été pris de panique et a commencé à courir, effrayé", a poursuivi l'établissement.

Les employés du zoo ont envisagé de l'étourdir mais ont renoncé à cette option, car "il aurait fallu plusieurs minutes pour que le produit anesthésiant agisse", au risque que le primate ne saute par-dessus la clôture et provoque un accident en ville.

"Malheureusement", il a fallu l'abattre, a expliqué le zoo. Les rares visiteurs encore présents avaient été évacués et la police, prévenue, avait sécurisé les abords.

ATS