Toute l'actu en bref

L'ours a déplacé ou renversé plusieurs ruches. Un enclos électrifié a entretemps été installé autour du rucher pour le protéger.

Jagdverwaltung Uri

(sda-ats)

L'ours qui séjourne dans les montagnes uranaises depuis la mi-2016 s'est illustré ces derniers jours en démontant des ruches sur les hauts de Silenen. Il ne s'était presque jamais signalé jusque-là. Le rucher endommagé est désormais entouré d'une clôture électrifiée.

L'apiculteur a signalé lundi aux autorités cantonales les dégâts subis par son rucher, indique mercredi l'Office uranais des forêts et de la chasse. Plusieurs ruches ont été bougées ou renversées. Elles portent des traces de griffures.

Les dernières empreintes laissées par un ours - sans doute le même - dans la région avaient été découvertes il y a trois semaines. Les autorités cantonales ne prévoient pas de mesures supplémentaires à l'installation d'une clôture.

Lorsqu'ils s'en prennent à des ruches, les ours se servent principalement de larves riches en protéines. L'odorat des plantigrades leur permet de les repérer loin à la ronde.

ATS

 Toute l'actu en bref