Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une équipe de médecins lausannois a développé un test rapide qui permet aux généralistes de détecter la dépression à l'aide de questions simples. Ces travaux ont reçu le Prix de recherche 2012 du Collège de médecine de premier recours (CMPR), doté de 25'000 francs.

Le groupe de recherche, emmené par le Dr Patrick Lombardo, a testé la pertinence des questions de dépistage dans le cadre d'une étude impliquant 24 médecins de premier recours. Deux questions simples ont été posées aux patients: "durant le mois qui a précédé, vous êtes-vous senti souvent triste, déprimé ou désespéré?" et "avez-vous ressenti un manque d'intérêt et de plaisir dans la plupart des activités que d'habitude vous appréciez?".

L'analyse des réponses de 724 patients montre que ces deux questions permettent de détecter une dépression majeure dans neuf cas sur dix, indique mercredi le CMPR dans un communiqué. Le test est considéré comme positif lorsque le patient a répondu positivement à une des deux questions au moins.

L'étude a démontré une prévalence de la dépression majeure chez 9,5% des patients consultant leur médecin pour des plaintes somatiques. "Compte tenu de la fréquence élevée de situations de dépression majeure au cabinet du médecin de famille, l'utilisation de ce test de dépistage est recommandée", a indiqué le Dr Lombardo.

ATS