Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Au moins 170 Palestiniens ont été blessés par des militaires israéliens alors qu'ils manifestaient le long de la ligne de démarcation entre la bande de Gaza et Israël.

KEYSTONE/AP/ADEL HANA

(sda-ats)

Un manifestant palestinien a été tué vendredi par des militaires israéliens, ont rapporté des médecins palestiniens. Au moins 170 autres ont été blessés lors du septième vendredi consécutif de manifestations à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Un homme a été tué alors qu'il manifestait à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza. Sept des blessés sont dans un état critique, dont un jeune de 16 ans atteint d'une balle au visage, ont précisé les médecins.

"Grande marche du retour"

Les Palestiniens s'étaient rassemblés une nouvelle fois dans le cadre de la "Grande marche du retour". Cette initiative devrait culminer mardi prochain, 15 mai, jour anniversaire de la Nakba (la catastrophe) vécue par des centaines de milliers de Palestiniens déplacés lors du conflit autour de la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Depuis le début du mouvement, il y a six semaines, 44 Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens le long de la frontière Gaza-Israël.

Dans un rapport publié vendredi, l'ONG Save the Children écrit qu'au moins 250 enfants gazaouis ont été atteints par des tirs de balles réelles lors des manifestations, qui ont débuté le 30 mars. Au total, près de 700 enfants ont été blessés depuis le début des rassemblements palestiniens en lisière de la bande de Gaza.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS