Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une unité spéciale d'intervention de la police s'est rendue à l'hôpital universitaire Benjamin Franklin, suite à une attaque à l'arme à feu sur un médecin de l'établissement.

KEYSTONE/AP/MICHAEL SOHN

(sda-ats)

Un médecin d'un hôpital universitaire de Berlin a été mortellement touché mardi par un patient. Ce dernier lui a tiré dessus avant de se suicider, a annoncé la police allemande. L'hypothèse d'un attentat a été écartée, a-t-elle précisé.

"Les coups de feu ont été tirés vers 12h50" dans l'hôpital universitaire Benjamin Franklin, a souligné une porte-parole de la police. L'établissement se situe dans un quartier du sud-ouest de la capitale allemande.

L'homme, sur lequel aucun détail n'a été communiqué dans l'immédiat, a atteint le médecin à plusieurs reprises. Ce dernier a été opéré en urgence, mais est décédé des suites de ses blessures, a-t-elle ajouté. Aucun indice ne permet de relier la fusillade à un acte de terrorisme, a-t-elle précisé.

Selon l'agence allemande DPA, le médecin était orthodontiste. Il se trouvait dans l'unité de chirurgie maxillo-faciale, au 4e étage de l'hôpital, lorsqu'il a été tué par le patient. D'après la chaîne d'information en continu NTV, le patient et le médecin étaient seuls dans une pièce au moment où les faits se sont déroulés.

Une unité spéciale d'intervention de la police s'est rendue sur les lieux, une procédure "tout à fait normale" en pareil cas, selon la porte-parole. Une grande nervosité règne actuellement en Allemagne après quatre attaques ou attentats en une semaine. Deux d'entre eux ont été revendiqués par le groupe djihadiste Etat islamique (EI).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS