Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un tableau cubiste de Picasso offert par l'artiste à la Grèce en hommage à sa résistance anti-nazie, un autre de Piet Mondrian et un dessin du 17ème siècle italien ont été volés dans la nuit de dimanche à lundi à la pinacothèque nationale, à Athènes, a annoncé la police grecque.

L'huile de Pablo Picasso, une "Tête de femme" de 56 sur 40 cm date de 1939, dix ans avant que l'artiste n'en fasse don au pays "dans le cadre d'une donation d'artistes français", a précisé la police dans un communiqué.

Les deux autres oeuvres dérobées sont le "Moulin" du peintre hollandais Piet Mondrian, une toile datant de 1905 et un dessin sur papier de l'artiste Guglielmo Caccia (17ème siècle), représentant l'extase d'un saint.

Selon la police, le ou les voleurs ont dérobé les toiles lors d'une brève intrusion de 7 minutes dans les locaux, dans le cadre d'une opération bien préparée et exploitant l'insuffisante surveillance du bâtiment, situé en plein centre d'Athènes.

Vigilance trompée

A partir de dimanche soir, le ou les voleurs ont déclenché à plusieurs reprises l'alarme en jouant avec une porte qu'ils avaient déverrouillée, mais sans entrer dans le bâtiment, trompant ainsi la vigilance du gardien. Ils ont fini par entrer dans les locaux à l'aube et ont retiré les oeuvres de leurs cadres, avant d'être pris en chasse par le gardien.

Ce dernier n'a localisé qu'un individu, mais n'a pas réussi à l'intercepter.

La pinacothèque accueillait jusqu'à dimanche une exposition sur ses "trésors cachés", avant une fermeture prévue pour des travaux d'extension et d'aménagement.

En octobre, deux oeuvres de Picasso d'une valeur de plusieurs millions de dollars, qui avaient été voléees en 2008 dans une galerie suisse, ont été retrouvées par la police en Serbie. La police grecque a retrouvé pour sa part en septembre une peinture du maître flamand Peter Paul Rubens volé dix ans auparavant en Belgique et arrêté deux Grecs qui tentaient de la revendre.

ATS