Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un prévenu de viol s'évade en plein procès à Porrentruy (JU)

Le prévenu a profité d'une interruption de séance pour fausser compagnie à ses gardiens (Archives).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

Un ressortissant portugais prévenu notamment de viol a profité d'une interruption de séance lors de son procès en appel mardi à Porrentruy (JU) pour s'évader. Il a été repris peu après, non sans avoir eu le temps de franchir la frontière.

Condamné en première instance à un an et demi de prison avec sursis pour actes d'ordre sexuel avec des enfants, l'accusé était entretemps rentré dans son pays d'origine. Il s'est néanmoins présenté à son procès en appel mardi, lui-même et le Ministère public ayant fait recours contre le premier jugement.

Pour le procureur, il s'agissait de faire admettre la prévention de viol, dont le prévenu avait été libéré en première instance. Il a demandé pour cela de doubler la peine, à trois ans de prison, dont un an ferme. Et compte tenu de son domicile actuel à l'étranger, le procureur a requis son arrestation immédiate, a précisé le Tribunal cantonal dans un communiqué.

C'est alors que le prévenu a profité d'une suspension d'audience pour prendre la fuite. S'ils comparaissent libres en appel, les prévenus ne sont généralement pas accompagnés de policiers au tribunal.

Réagissant rapidement, la Cour d'appel a aussitôt lancé un mandat d'amener à son encontre. Grâce notamment à une bonne collaboration avec la Gendarmerie française, le prévenu a vite été interpellé à Belfort, à une trentaine de kilomètres de là, de l'autre côté de la frontière.

Le ressortissant portugais a accepté d'être mis à disposition de la justice suisse. Il dormira en prison jusqu'au prononcé de son jugement, vendredi matin, a encore indiqué le Tribunal.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.