Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'essai pilote portera sur un des cinq secteurs à assainir de la raffinerie de Collombey (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Une partie du sous-sol de la raffinerie de Collombey (VS) doit être assaini. Un essai pilote permettra de vérifier l'efficacité du traitement proposé par les experts de Tamoil SA.

L'essai pilote durera six mois. Il sera réalisé dans un des cinq secteurs pollués de la raffinerie, ont communiqué mercredi l'Etat du Valais et Tamoil SA.

L'essai permettra de vérifier l'efficacité des méthodes de traitement préconisées par les experts de Tamoil et examinées par le service valaisan de la protection de l'environnement (SPE), épaulé par des experts indépendants. Les mesures prévoient d'assainir le sous-sol et de protéger à long terme les eaux souterraines.

Fin août 2018

D'ici à la fin août 2018, Tamoil soumettra un rapport au SPE pour validation. L'assainissement doit renforcer la biodégradation des polluants et extraire les hydrocarbures accumulés notamment au sommet de la nappe phréatique dans une zone limitée, précise le canton.

L'objectif du plan global d'assainissement est "de réduire la concentration de polluants et d'atteindre des niveaux inférieurs aux limites fixées par l'ordonnance des sites pollués", souligne Tamoil. La compagnie pétrolière précise que les cinq zones polluées à assainir représentent "2% du site de 70 hectares de la raffinerie".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS