Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stammheim - Le procès d'une ancienne membre de la Fraction Armée Rouge (RAF) s'est ouvert ce jeudi à Stammheim près de Stuttgart, dans le sud-ouest de l'Allemagne. L'affaire ravive le souvenir des "années de plomb" du terrorisme d'extrême gauche (1970-80).
Verena Becker, 58 ans, est accusée devant le tribunal de Stammheim, près de Stuttgart (sud-ouest), d'avoir joué "un rôle déterminant" dans l'assassinat en avril 1977 du procureur fédéral Siegfried Buback, en contribuant "activement" à sa décision et à sa préparation.
Le meurtre de cet homme, abattu par un commando à moto tout comme son chauffeur et son garde du corps, "devait marquer le lancement de 'l'Offensive 77'", l'année où l'organisation en guerre contre le "système impérialiste" fut la plus meurtrière, a souligné le procureur Walter Hemberger en lisant l'acte d'accusation.
Des membres de la RAF ont été condamnés pour ce crime, mais aucun pour avoir appuyé sur la détente.
"Nous voulons juste savoir qui est le véritable coupable. Nous ne voulons que la vérité", a dit le fils de la victime, Michael Buback, partie civile et arrivé le premier dans l'imposante salle aux murs blancs et aux sièges oranges du tribunal de haute sécurité.
Cette énigme est l'un des enjeux du procès. Le fils Buback, qui a mené sa propre enquête et écrit un livre, a bataillé pour obtenir la réouverture du dossier, avec de nouveaux éléments comme des traces de l'ADN de Verena Becker sur la lettre de revendication de l'assassinat.
L'accusée, une brune aux cheveux courts qui comparaît libre, semblait très calme devant les juges, en jeans, col roulé beige et veste blanche, arborant de grosses lunettes noires. Selon ses avocats, cette Berlinoise, célibataire et sans enfants, ne s'exprimera pas.
Kinésithérapeute de formation, mais en retraite anticipée pour cause de maladie, Verena Becker a déjà été condamnée à la prison à perpétuité entre ces murs, en décembre 1977, pour d'autres crimes et graciée fin novembre 1989.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS