Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fini les écrans de smartphone cassés ou les verres de montre rayés. Le 44e Salon des inventions de Genève a décerné son Grand Prix à un exposant de l'Université Baptiste de Hong Kong pour un nouveau procédé de durcissement des surfaces en verre.

La méthode consiste à appliquer à haute température un film de saphir, un des matériaux les plus durs au monde, sur le verre ou le quartz, ont indiqué vendredi soir les organisateurs du salon. Cette très fine couche suffit à garantir une protection pratiquement égale à celle d'un bloc de ce minerai.

La transparence n'est pas altérée. La transmission optique du film est en effet très proche de celle du verre, entre 89 et 92%. La méthode devrait intéresser de nombreux domaines. Elle pourrait s'appliquer à toutes les surfaces en verre plates ou bombées.

Le professeur Kok-Wai Cheah, lauréat cette année du Grand Prix, travaille du reste au sein de la société Cathay Photonics, une entreprise active dans l'optique.

Le Salon international a par ailleurs récompensé 45 autres inventions parmi le millier de nouveautés présentées. Le Salon est ouvert jusqu'à dimanche à Palexpo.

ATS