Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un responsable de Neuchâtel Xamax a décidé de suspendre immédiatement toutes ses activités au sein du club, a indiqué ce dernier. Le club a réagi à une information du "Matin", selon laquelle cette personne serait soupçonnée d'actes d'ordre sexuel avec des juniors.

Les trois entités qui chapeautent Neuchâtel Xamax 1912, dont la Fondation Gilbert Facchinetti, refusent de s'exprimer sur cette affaire, car elles "entendent respecter la présomption d'innocence de l'intéressé ainsi que les règles de l'instruction en cours et la réserves qu'elles imposent", écrivent-elles dans un communiqué.

Par conséquent, elles "ne répondront à aucune interpellation de manière à éviter tous risques d'exploitation de leurs réponses et afin de ne pas interférer dans l'enquête en cours jusqu'à son issue".

Aucun lien

Les faits reprochés n'ont aucun lien avec Neuchâtel Xamax, où l'intéressé n'a rempli que des missions administratives au sein de la Fondation, précise le club. Selon le "Matin", les fait présumés se seraient passés dans le cadre du mouvement junior du Groupement Bas-Lac, qui réunit les clubs d'Hauterive, de Marin et de St-Blaise.

Joint par l'ats, Christian Binggeli, président de Neuchâtel Xamax, a indiqué qu'il n'était au courant de rien et qu'il a découvert cette affaire en lisant le journal.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS