Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un responsable estime que la Libye n'est pas totalement libérée

Le président de l'assemblée nationale libyenne, Mohamed al-Megaryef a estimé que la "libération" du pays du régime de Mouammar Kadhafi, n'a pas été complètement réalisée, un an après le décès du dictateur déchu. Il a aussi évoqué les questions liées à l'armée et à la police.

"La libération du pays n'a pas été complètement réalisée dans certaines régions", a dit M. Megaryef, dans un discours diffusé dans la nuit de vendredi à samedi, citant en particulier la ville de Bani Walid, un des derniers bastions de l'ancien régime, théâtre depuis plusieurs jours d'affrontements meurtriers.

M. Megaryef a dressé un bilan sombre de la période post-Kadhafi, faisant état d'un "retard et une négligence" dans la constitution d'une armée et d'une police, le contrôle des armes, et la non intégration des ex-rebelles dans les institutions de l'Etat.

Il a cité aussi un retard dans la réforme de la justice ainsi que le dossier de la réconciliation nationale.

Propagation du chaos

"Cette situation a engendré un état de mécontentement et de tension parmi les différentes composantes de la société ainsi que la propagation du chaos, du désordre, de la corruption ce qui a engendré une faiblesse dans le rendement des différents organismes gouvernementaux", a déclaré M. Megaryef.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.