Toute l'actu en bref

Un séisme de 6,9 a été ressenti peu après 18h30 (22h30 en Suisse) au centre du Chili. Les habitants des immeubles élevés de Santiago l'ont sentie avec plus d'intensité alors que les bâtiments ont beaucoup vibré, provoquant des réactions de panique (archives).

KEYSTONE/EPA/MARIO RUIZ

(sda-ats)

Un séisme de magnitude 6,9 a frappé lundi le centre du Chili, a annoncé l'Institut américain d'études géologiques (USGS). L'épicentre a été enregistré à 38 kilomètres à l'ouest de la cité côtière de Valparaiso.

La forte secousse a été ressentie peu après 18h30 (22h30 en Suisse), selon l'organisme. Les habitants des immeubles élevés de Santiago l'ont sentie avec plus d'intensité alors que les bâtiments ont beaucoup vibré, provoquant des réactions de panique.

Selon l'Organisme national des urgences (Onemi), "il n'a pas été constaté de dégâts sur les personnes, les services basiques ou les infrastructures après ce séisme".

Le service d'hydrographie et d'océanographie de la Marine chilienne (SHOA) a lui précisé que les caractéristiques du tremblement de terre "ne réunissent pas les conditions nécessaires pour générer un tsunami sur les côtes du Chili".

Toutefois, dans un premier temps, les autorités ont demandé aux habitants du centre du pays de s'éloigner des côtes. La recommandation a été annulée peu après.

Normes strictes

Le Chili, l'un des pays du globe les plus frappés par les séismes, a mis en place des normes strictes de construction antisismique pour éviter les effondrements d'immeubles et limiter les pertes en vies humaines.

En septembre 2015, un tremblement de terre de magnitude 8,4 suivi d'un tsunami avait secoué la région de Coquimbo, dans le nord du Chili. Quinze personnes avaient perdu la vie. Et en 2010, un séisme de magnitude 8,8 - également accompagné d'un tsunami - avait frappé le centre et le sud du pays, faisant plus de 500 morts.

ATS

 Toute l'actu en bref