Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un soldat nord-coréen tue deux supérieurs pour fuir vers le Sud

Un soldat nord-coréen a déserté et passé la frontière avec la Corée du Sud samedi, a annoncé l'armée sud-coréenne. Il affirme avoir tué par balles deux officiers nord-coréens. La fuite à travers la frontière des deux Corées par des militaires du Nord est un événement rare: la dernière remonte à 2010.

Celle de samedi est seulement la quatrième connue de ces dix dernières années après celles de 2002, 2008 et 2010. Aucune n'avait jusqu'à présent provoqué de tirs mortels.

Cette défection intervient à un moment sensible. Les deux Corées s'accusent mutuellement de provocations à un peu plus de deux mois de l'élection présidentielle du 19 décembre au Sud.

"Six coups de feu ont été entendus et nos gardes ont repéré un soldat nord-coréen qui traversait la ligne de démarcation militaire", a expliqué à la presse un porte-parole de l'état-major interarmées sud-coréen.

"Avec des haut-parleurs, nous avons confirmé qu'il souhaitait venir au sud et nous l'avons conduit vers un endroit sûr" où il est toujours sous protection, a-t-il ajouté. Le soldat transfuge a expliqué avoir tué par balles deux gradés commandant sa section et son peloton avant de s'échapper.

Pas de commentaire de Pyongyang

Aucune confirmation indépendante n'a pu être obtenue, mais selon un responsable militaire s'exprimant sous couvert de l'anonymat cité par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, deux militaires nord-coréens ont été aperçus "gisant au sol". Pyongyang n'a fait aucun commentaire.

Créée après la guerre de Corée (1950-1953), la zone démilitarisée qui divise la péninsule coréenne entre le Nord et le Sud est un "no man's land" hérissé de mines et de postes d'écoute. Plus de 23'000 Nord-Coréens ont fui vers le Sud depuis la fin de la guerre.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.