Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La ville de Lausanne a dévoilé mercredi son projet de complexe sportif au sud-ouest de la ville. Ce bâtiment rond abritera un stade de football de 13'000 places et une piscine. Aux alentours, une dizaine de bâtiments proposeront logements, commerces et bureaux.

Les architectes berlinois gmp, associés au bureau lausannois de Jean-Baptiste Ferrari, ont remporté le concours des Prés-de-Vidy, associant les compétences internationales et le savoir-faire local. Gmp, très actif en Chine, dispose de 15 ans d'expérience dans la construction de stades et compte quelque 500 collaborateurs.

Avec ce stade et cette piscine olympique couverte, Lausanne veut "combler une partie de son retard en matière d'infrastructures sportives", a expliqué mercredi Marc Vuilleumier, le municipal lausannois des sports. Le stade remplacera la Pontaise (15'700 places), promise à la démolition pour faire place à un écoquartier.

"Projet phare" sur une parcelle de 8,7 hectares, cet "équipement sportif emblématique" est l'un des pôles majeurs de Métamorphose, vaste mutation de la ville amorcée il y a cinq ans. Le complexe sportif devrait être réalisé "d'ici la fin de la décennie", a avancé prudemment Olivier Français, le municipal des travaux.

13'000 places assises

Le projet a en effet encore de nombreuses étapes à franchir. En 2013 "au plus tard", le Conseil communal devrait avaliser l'affectation du sol. Le financement, qui reste à trouver, sera le fruit d'un partenariat public-privé.

"On parle d'un investissement global de l'ordre de 600 à 700 millions de francs, dont 200 à 250 millions pour les équipements à caractère public", a expliqué Olivier Français.

Le complexe sera inséré entre une route principale et l'autoroute. Deux larges passerelles permettront de franchir les axes routiers, en direction du métro M1 et du lac. Erigé en sous-sol, un parking-relais de 1200 places sera directement relié à l'autoroute.

En surface, le quartier sera voué à la mobilité douce, piétons et vélos. Enfin, le stade comportera 13'000 places assises. "Pas 30 ou 35'000, car nous voulons un stade avec une ambiance conviviale", a relevé M. Vuilleumier.

ATS