Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Deux jours après avoir sorti Rafael Nadal au 2e tour, Lukas Rosol a connu un difficile retour à la réalité à Wimbledon.
Le Tchèque (ATP 100) a logiquement subi la loi de Philipp Kohlschreiber (no 27), vainqueur 6-2 6-3 7-6 (8/6). Nettement moins tranchant que jeudi soir (15 points inscrits à la relance...), il n'a pu que constater la supériorité de l'Allemand, auteur de 35 coups gagnants pour seulement 5 fautes directes dans cette partie.
Philipp Kohlschreiber (28 ans), qui a lui aussi pris le meilleur sur Rafael Nadal sur gazon cette année - en quart de finale à Halle -, peut espérer disputer enfin un premier quart de finale en Grand Chelem. Très à l'aise sur herbe avec notamment un titre conquis à Halle l'an passé, l'Allemand au redoutable revers à une main se frottera lundi au "miraculé" Brian Baker (ATP 126).
Opéré à cinq reprises - dont trois à la hanche - entre novembre 2005 et juillet 2011, privé totalement de compétition pendant trois années d'affilée jusqu'à son retour effectué il y a tout juste une année, Brian Baker (27 ans) a gagné le droit de figurer en deuxième semaine en dominant en quatre sets (6-4 4-6 6-1 6-3) le trop inconstant Benoît Paire (ATP 55). Il n'aura strictement rien à perdre lundi.
Finaliste du tournoi junior de Roland-Garros 2003 face à Stanislas Wawrinka, l'Américain est d'ores et déjà assuré de faire partie des huitante meilleurs joueurs du monde à l'issue du tournoi londonien. Il ne pointait qu'au 458e rang en début d'année, progressant de la 216e à la 141e place en accédant à la finale du tournoi de Nice à la fin mai.

ATS