Navigation

Un syndicat de police réclame la dépénalisation du cannabis

Des partisans allemands de la dépénalisation réunis chaque année à Berlin (archives) KEYSTONE/EPA/RAINER JENSEN sda-ats
Ce contenu a été publié le 05 février 2018 - 14:57
(Keystone-ATS)

Le patron du syndicat de la police judiciaire allemande a appelé dans un entretien publié lundi à la dépénalisation "totale" du cannabis. Il juge la législation actuelle "inefficace".

"La prohibition du cannabis a été décidée historiquement de manière arbitraire et aujourd'hui elle n'est ni intelligente, ni efficace", a estimé dans le journal populaire Bild le chef de l'Union allemande des fonctionnaires de la police judiciaire (BDK), André Schulz.

Selon lui, c'est l'interdiction qui a créé "les plus graves problèmes actuels" en générant criminalité et stigmatisation des consommateurs. "Le BDK s'engage pour une dépénalisation totale de la consommation de cannabis, et mon pronostic c'est que bientôt il ne sera plus interdit en Allemagne", a poursuivi le dirigeant de cette organisation qui revendique au total environ 15'000 membres.

André Schulz considère cependant qu'il n'est pas du rôle du syndicat de demander une "légalisation" de la marijuana.

La possession de petites quantités de cannabis (jusqu'à 10 ou 15 grammes en fonction des régions et des villes) ne donne généralement pas lieu à des poursuites en Allemagne. L'achat, la vente ou la possession de quantités supérieures est passible de la prison ferme.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.