Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un tiers des abeilles pourraient avoir péri cet hiver, selon les premières estimations, soit 70'000 colonies environ. Le printemps précoce et chaud a favorisé la reproduction du parasite varroa.

La nature avait un mois d'avance au printemps 2011, a expliqué à l'ats Peter Gallmann, responsable du centre de recherches apicoles à la station Agroscope Liebefeld-Posieux. La récolte du miel, elle, a duré comme de coutume jusqu'à la fin juillet.

Or ce n'est qu'après la récolte que sont effectués les traitements contre le varroa à l'aide d'acide formique et de thymol. L'acarien parasite a donc eu plus de temps que d'habitude pour se développer, ce qui a signé l'arrêt de mort de nombreuses colonies, précise le spécialiste, confirmant une information de la "Zürichsee-Zeitung".

"Cet hiver a été un des pires depuis que l'on parle de la mort des abeilles", selon lui. Des chiffres ne sont pas encore disponibles mais les échos arrivant des quatre coins du pays n'annoncent rien de bon. Agroscope publiera dans les prochaines semaines des données plus précises.

Parade d'ici 10 à 15 ans

Peter Gallmann se dit convaincu que les apiculteurs disposeront d'ici dix à quinze ans d'un moyen de lutte efficace. Les chercheurs travaillent en effet actuellement sur un champignon parasite du varroa ainsi que sur une substance inhibant sa reproduction.

Les deux méthodes produisent des résultats en laboratoire, mais le problème réside dans l'application concrète dans la ruche. "Les abeilles sont des animaux très hygiéniques, elles nettoient tout tout de suite", note M. Gallmann.

En Suisse, la perte hivernale de colonies est de l'ordre de 20% à 30%, selon le Département fédéral de l'économie. Elle a été un peu moins importante au cours de l'hiver 2010/2011 grâce à une météo favorable. La confédération subventionne actuellement 35 projets afin de soutenir les abeilles et l'apiculture.

ATS