Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près du tiers des sites naturels inscrits au patrimoine mondial par l'Unesco sont menacés par l'exploitation et la prospection minière et pétrolière. Un rapport de l'organisation WWF et les gérants d'actifs Aviva Investors et Investec, rendu public jeudi, l'annonce.

Septante des 229 sites naturels inscrits au patrimoine mondial sont menacés par ces industries. La majeure partie des 41 sites naturels africains sont concernés.

Le rapport vise à encourager les investisseurs à user de leur influence pour que les entreprises cessent toute exploitation sur les sites en question. "Protéger ces lieux emblématiques est non seulement important pour leur valeur environnementale, mais c'est aussi capital pour les moyens de subsistance et l'avenir des populations qui en dépendent", estime David Nussbaum, directeur exécutif du WWF.

La compagnie pétrolière Soco International, dont le siège est en Grande-Bretagne, a accepté l'an dernier de ne pas faire de forages dans le parc national de Virunga, en République démocratique du Congo (RDC), à la suite d'importantes protestations des organisations écologistes, dont le WWF.

Soco est ainsi devenu l'une des rares compagnies pétrolières à décider de ne pas s'implanter sur des sites naturels du patrimoine mondial.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS