Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la tête du trafic de chiens, la police a découvert un vétérinaire (archives).

KEYSTONE/EPA/KIM LUDBROOK

(sda-ats)

Les autorités ont démantelé un trafic de chiots de races entre la France et la Slovaquie. A leur tête: un ancien vétérinaire et sa compagne. Le couple a été interpellé lundi près de Vesoul, dans l'est de la France.

Quelque 150 chiots de race bulldog et carlin ont été illégalement importés de Slovaquie jusqu'en Haute-Saône (est), entre janvier 2016 et mars 2018, a indiqué lors d'une conférence de presse le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic. "Les bulldogs étaient achetés 480 euros en Slovaquie et revendus 850 euros en France sur internet et les carlins étaient achetés 370 euros et vendus 750 euros", a précisé le magistrat.

Il estime à environ 150'000 euros les bénéfices ainsi générés par le couple. Celui-ci n'avait pas déclaré son activité et ne respectait pas les règles de vaccination obligatoires pour les animaux importés en France. Ces chiens n'étaient notamment pas vaccinés contre la rage.

L'homme de 72 ans, un vétérinaire radié pour faute, et sa compagne âgée de 56 ans, ont été interpellés et placés en garde à vue lundi pour "introduction sur le territoire d'animaux non conformes aux conditions sanitaires", "exécution de travail dissimulé" et "blanchiment d'argent", a dit M. Dupic. Ils ont reconnu les faits et ont été remis en liberté dans l'attente d'un jugement d'ici la fin de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS