Navigation

Un train appartenant vraisemblablement à Kim Jong-un repéré

Le train a été repéré à Wonsan. KEYSTONE/AP sda-ats
Ce contenu a été publié le 26 avril 2020 - 06:17
(Keystone-ATS)

Un train appartenant vraisemblablement à Kim Jong-un a été repéré sur des clichés de satellites d'une station balnéaire de l'est de la Corée du Nord, affirme le site américain de référence 38North. L'état de santé du dirigeant nord-coréen alimente les spéculations.

Le train apparaît sur les images les 21 et 23 avril dans une gare qui est réservée à la famille Kim, a précisé le site dans un article diffusé samedi. 38North explique que la présence de ce train "ne prouve rien quant à l'endroit où se trouve le dirigeant nord-coréen ni n'indique quoi que ce soit sur son état de santé".

"Mais cela accrédite les informations selon lesquelles M. Kim se trouverait dans une zone réservée à l'élite sur la côte est", poursuit le site.

Absence à des célébrations

Les spécialistes de la Corée du Nord se perdent en conjectures quant à l'état de santé de M. Kim qui n'est apparu sur aucune des photographies officielles des célébrations du 15 avril. Cette journée est pourtant la plus importante du calendrier politique nord-coréen, car elle est celle où tout le pays commémore la naissance du fondateur du régime, Kim Il-sung, grand-père du dirigeant actuel.

M. Kim n'est plus apparu en public depuis une réunion du bureau politique du parti au pouvoir le 11 avril et une tournée d'inspection sur une base aérienne qui avait été évoquée par les médias officiels nord-coréens le 12.

Daily NK, un média en ligne géré essentiellement par des Nord-Coréens ayant fait défection, avait affirmé que le dirigeant nord-coréen avait été opéré en avril pour des problèmes cardio-vasculaires et qu'il était en convalescence dans une villa de la province de Pyongan du Nord.

La Corée du Sud, qui est toujours techniquement en guerre avec le Nord, a minimisé ces informations. Le président américain Donald Trump a pour sa part estimé que les informations sur une possible dégradation de l'état de santé du dirigeant nord-coréen étaient "erronées".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article