Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un triplé de l'éternel Theofanis Gekas permet au FC Sion de garder le bon cap vers l'Europe. Le Grec a été le grand artisan du succès 3-1 du FC Sion face à Lugano.

Ce succès est heureux. Menés au score après la réussite de Bottani à la 11e, les Valaisans doivent leur salut à un arrêt déterminant de leur nouveau gardien Anton Mitryushkin - le Russe a été préféré à un Andris Vanins en souffrance mercredi dernier à Saint-Gall - devant Donis. Avec cette parade du néophyte, le FC Sion est resté dans le match. Enfin quelques secondes avant le 2-1 de Gekas à la 85e minute, l'arbitre annulait un but de Sabbatini pour un hors jeu qui n'a sauté aux yeux de personne.

Malgré ce scénario, le succès du FC Sion est mérité. La formation de Didier Tholot a exercé une emprise indéniable sur cette rencontre. Gekas et Konaté se sont, ainsi, longtemps heurtés au brio de Mirko Salvi. Le portier vaudois prêté par le FC Bâle a longtemps retardé l'échéance. Seulement, les Tessinois souffrent depuis le début de la saison d'un manque de rigueur en défense qui explique pourquoi ils devront se battre pour le maintien jusqu'au bout. Alors que l'équipe de Zdenek Zeman pratique un jeu loué par tous les observateurs.

A bientôt 36 ans - il les fêtera le 23 mai prochain -, Theofanis Gekas s'affirme ce printemps comme l'atout no 1 du FC Sion. Sa venue à la trêve avait suscité un certain étonnement. Mais il faut bien reconnaître que ce transfert opéré par Christian Constantin est l'un des meilleurs, sinon le meilleur, transfert de la saison.

ATS