Un politicien UDC local a attaqué un activiste de gauche avec du spray au poivre en marge d'une manifestation contre le racisme qui s'est déroulée en avril à Schwyz. Il aurait également volé une banderole.

La victime de l'attaque au spray au poivre n'a pas porté plainte, a indiqué dimanche le Ministère public d'Innerschwyz à Keystone-ATS. Il confirmait l'incident rapporté par le SonntagsBlick.

Une enquête a en revanche été ouverte concernant le vol d'une banderole. Un membre du comité de la section schwyzoise de l'UDC a été entendu le 2 octobre. Une procédure ne devrait toutefois pas être entamée, selon le Ministère public en charge du dossier cité dans l'article. Les preuves seraient insuffisantes, d'après le SonntagsBlick.

La manifestation antiraciste du 13 avril a réuni plusieurs centaines de personnes et donné lieu à des affrontements entre militants d'extrême-gauche et d'extrême-droite. Elle faisait suite à un incident survenu début mars lors du carnaval de Schwyz. Des hommes avaient défilé en costumes du Ku-Klux-Klan, le mouvement suprématiste blanc américain.

Treize personnes, dont douze Suisses de 18 à 30 ans, avaient été interpellées par la police. Domiciliées dans la région, elles ont admis avoir participé au défilé dans cet accoutrement. Une instruction pénale a été ouverte à leur encontre pour discrimination raciale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.