Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - L'UDC yverdonnois Fabien Richard a dû démissionner de son parti. Un article de presse avait révélé que l'élu aimait organiser des "gang bangs", des partouzes mêlant une femme et plusieurs hommes.
Démasqué par le "Matin dimanche", l'employé de commerce de 26 ans n'a pas eu d'autre choix que de quitter son parti. Le comité de la section yverdonnoise s'est réuni dimanche en séance extraordinaire: "il a compris qu'il devait démissionner", a expliqué lundi à l'ATS Claude-Alain Voiblet, secrétaire général de l'UDC Vaud.
Pour nombre d'élus, l'organisation de telles parties fines est incompatible avec les valeurs défendues par l'UDC. "C'est dommageable pour l'image du parti, même si objectivement, le parti n'a rien à voir là-dedans", a reconnu M. Voiblet.
Le secrétaire général rappelle que l'UDC demande à tous ses candidats aux élections de signer une charte éthique avant de s'engager. "On leur demande d'assurer qu'ils ne traînent pas de casserole judiciaire ou financière et de respecter la morale et l'éthique", a-t-il ajouté.
Fabien Richard avait été élu en 2006 au Conseil communal. L'UDC, qui présentait pour la première fois une liste à Yverdon-les-Bains, avait décroché 9 sièges.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS