Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un vaisseau Soyouz transportant trois spationautes russes et américain s'est arrimé mercredi à la Station spatiale internationale (ISS). Cette première mission habitée depuis cinq mois s'est déroulée "sans accroc", selon l'agence spatiale russe Roskosmos.

La fusée s'était envolée lundi depuis le cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, avec à son bord les Russes Anton Chklaperov et Anatoli Ivanichine, ainsi que l'Américain Dan Burbank.

Cet envol marque la reprise des vols habités vers l'ISS suspendus en août après la perte d'un vaisseau russe de ravitaillement qui s'était écrasé peu après son décollage. L'accident a entraîné un report de deux mois du décollage du nouvel équipage, initialement prévu en septembre, délai pendant lequel Moscou a passé en revue ses lanceurs Soyouz. Une évacuation de l'ISS a même été évoquée.

Equipage complet

Après l'ouverture des sas, les trois spationautes ont rejoint à bord de l'ISS l'Américain Mike Fossum, le Japonais Satoshi Furukawa et le Russe Sergueï Volkov. L'équipage russo-américano-japonais doit revenir sur Terre le 22 novembre, et un nouveau vol habité doit conduire leurs trois remplaçants à bord de l'ISS le 21 décembre, qui sera alors enfin dotée d'un équipage complet.

Le secteur spatial russe a connu une série noire depuis la perte en décembre 2010 de satellites de son système de géolocalisation Glonass, censé concurrencer le GPS américain.

ATS