Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pas moins de 90 militaires de l'école de recrues de la caserne de Thoune (BE) ont été malades la semaine passée après avoir été infectés par un norovirus. La vague de gastro-entérite est désormais passée, a indiqué un porte-parole de l'armée.

Le pic a été atteint en fin de semaine dernière, a-t-il rappelé, confirmant une information du quotidien "Thuner Tagblatt". Une soixantaine de soldats n'ont pas pu profiter totalement de leur congé le week-end passé. Certains sont restés à l'infirmerie jusqu'au dimanche matin. Ce soir-là, il restait quatre malades.

Chaque année en Suisse, environ 400'000 personnes sont atteintes par un norovirus qui provoque notamment des vomissements et des diarrhées. L'infection peut se révéler dangereuse pour les bébés et les personnes âgées.

Les norovirus provoquent régulièrement des cas de maladie partout où les personnes cohabitent dans un espace restreint. Ils sont très résistants à l'environnement et peuvent rester contagieux plus de douze jours sur les surfaces contaminées. La maladie est surmontée au bout de 2 à 3 jours, peut-on lire sur le site de l'Office fédéral de la santé.

ATS