Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des élèves de l'école "Un, Deux, Trois, Musiques..." au gamelan, lors d'une réception diplomatique à Berne.

1-2-3-Musiques

(sda-ats)

L'école "Un, Deux, Trois, Musiques..." inaugure en novembre à Sion un centre de formation et de performance consacré à un instrument traditionnel, le gamelan. Avec le soutien et la reconnaissance de l'ambassade d'Indonésie.

Entre le gamelan et l'école "Un, Deux, Trois, Musiques..." à Sion, l'histoire d'amour a débuté il y a dix ans à la Cité de la musique à Paris. Dans le cadre d'une saison consacrée à la musique indonésienne, la directrice de l'école sédunoise Nicole Coppey et une poignée de ses élèves entament, puis déroulent au fil des ans une série d'échanges et de formations autour du gamelan.

Energique et déterminée, Nicole Coppey impressionne son monde en 2007, lorsqu'elle dote son école pédagogique d'art musical d'un gamelan javanais. "Quand le camion contenant l'instrument est arrivé à Sion, j'en ai eu les larmes aux yeux", se souvient-elle.

Sur les doigts d'une main

Il faut dire qu'un gamelan (javanais ou balinais) n'est pas un instrument comme les autres, et que leur nombre en Suisse "se compte sur les doigts d'une main". Il s'agit d'un ensemble instrumental composé de dizaines d'éléments de percussion très lourds, essentiellement en bronze, tels que gongs, xylophones, métallophones ou tambours. "Les éléments sont inséparables les uns des autres car complémentaires", souligne Nicole Coppey.

A l'école, dix-huit musiciens jouent ensemble du gamelan. "L'instrument correspond à ce dont les enfants ont besoin, comme la concentration, le calme, le contrôle de soi. Certains élèves sont aujourd'hui de jeunes adultes et continuent à se former auprès d'intervenants musiciens javanais".

Batik et théâtre d'ombres

Suite logique de cet investissement de dix ans: l'inauguration le 10 novembre prochain du Centre de formation et de performance du gamelan au sein de l'école. La réception, organisée conjointement par l'ambassade d'Indonésie en Suisse et "Un, Deux, Trois, Musiques...", se déroulera dans la salle du Grand Conseil valaisan, en présence de l'ambassadeur d'Indonésie Linggawaty Hakim.

"Il s'agit d'une belle reconnaissance officielle de notre travail", se réjouit Nicole Coppey. Le centre de formation et de performance ne sera pas seulement dédié au gamelan, mais à d'autres arts d'Indonésie comme le batik, le théâtre d'ombres, la danse ou la sculpture traditionnelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS