Toute l'actu en bref

Une crise sanitaire menace le Somaliland, déjà affaibli par la sécheresse et le manque de nourriture (archives).

KEYSTONE/AP/JASON PATINKIN

(sda-ats)

Une crise sanitaire menace au Somaliland, a averti mercredi la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). Vingt-huit personnes sont mortes ces 10 derniers jours de choléra et de diarrhées aiguës.

Plus de 411 cas de "diarrhée aqueuse aiguë", parmi lesquels des cas de choléra, ont été recensés depuis début avril dans cette région de Somalie, autoproclamée indépendante et ravagée par la sécheresse, et 167 ont dû être hospitalisés, a indiqué le FICR dans un communiqué.

"Cette épidémie est terrifiante, car la population du Somaliland est déjà affaiblie par la sécheresse et le manque de nourriture", a expliqué Abdirasaq Ali Duran, un responsable du Croissant-Rouge basé dans la localité de Buhdole, près de la frontière avec l'Ethiopie, cité dans ce texte.

La plupart des malades sont des bergers, vivant dans des zones reculées, touchées par la sécheresse, selon le texte.

"La sécheresse ne provoque pas seulement la soif, la faim et la mort; elle cause des maladies telles que la diarrhée aiguë, parce que les gens ont un tel besoin désespéré d'eau qu'ils vont boire dans des rivières ou des mares contaminées", a poursuivi M. Duran.

Epidémie élargie

Le Somaliland, ancienne Somalie britannique, a fusionné avec l'ancienne Somalie italienne à l'indépendance du pays en 1960. Il a fait sécession de la Somalie et s'est autoproclamé indépendant en 1991, après la chute de l'autocrate Siad Barre qui allait plonger la Somalie dans la guerre clanique et précipiter l'effondrement de l'Etat somalien.

L'indépendance du Somaliland n'est pas reconnue par la communauté internationale.

Le Puntland voisin, région semi-autonome de Somalie, est également touché par l'épidémie de diarrhée: plus de 1600 cas de choléra et de diarrhées aiguës, dont 57 mortels, ont été recensés depuis le début de l'année, selon la FICR.

Préfamine

La Corne de l'Afrique est touchée par une grave sécheresse, particulièrement la Somalie mais aussi des parties de l'Ethiopie et du Kenya. Le président somalien a averti en mars que son pays - déjà placé en alerte de "préfamine" - pourrait connaître sa troisième famine en 25 ans si l'aide internationale n'augmente pas.

En 2011, la dernière famine en date en Somalie a tué au moins 260'000 personnes, dont la moitié d'enfants de moins de 5 ans, selon le Programme alimentaire mondial (PAM).

ATS

 Toute l'actu en bref