Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une équipe africaine sera pour la première fois au départ du Tour de France en juillet prochain.

La formation sud-africaine MTN-Qhubeka, qui compte plusieurs coureurs africains prometteurs dans son effectif, bénéficie d'une invitation. "La participation au Tour va accélérer la progression du cyclisme africain", s'est félicité le directeur du TdF Christian Prudhomme en révélant mercredi les noms des cinq formations invitées pour la prochaine édition.

Les autres invitations pour la 102e édition, qui partira le 4 juillet d'Utrecht (PB), ont été attribuées sans surprise aux trois formations françaises de deuxième division, Bretagne-Séché, Cofidis et Europcar, ainsi qu'à l'équipe allemande Bora.

MTN-Qhubeka, qui a participé à la dernière Vuelta, s'est considérablement renforcée à l'intersaison par un recrutement basé sur des routiers-sprinteurs. Le Norvégien Edvald Boasson Hagen, l'un des hommes forts de Sky ces dernières saisons, l'Australien Matt Goss, ancien vainqueur de Milan-Sanremo, le Néerlandais Theo Bos et l'Américain Tyler Farrar ont intégré cet hiver l'équipe sud-africaine.

Le grimpeur érythréen Natnael Berhane (24 ans), qui a gagné le Tour de Turquie 2013 sous le maillot Europcar, a rejoint son compatriote Daniel Teklehaimanot dans le groupe. A côté d'autres jeunes coureurs prometteurs, le Sud-Africain Louis Meintjes (22 ans) et un autre espoir du cyclisme érythréen, Merhawi Kudus (20 ans).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS