Toute l'actu en bref

Malgré les mises en garde de sa banque, le retraité à continué à verser de l'argent à son amoureuse virtuelle (photo symbolique).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Un retraité zougois croyait aider financièrement sa partenaire virtuelle rencontrée sur Internet. Mal lui en a pris. Sa supposée amoureuse ghanéenne l'a délesté de 400'000 francs avant de rompre tout contact.

Dans un premier temps, l'homme et la femme flirtaient régulièrement sur Skype. Une fois la confiance du retraité acquise, la jeune femme a évoqué des prétendues maladies dans sa famille, aux traitements coûteux. Puis, elle lui a fait croire qu'elle devait payer un impôt lié à un héritage de 40 kg d'or, écrit mercredi le Ministère public zougois.

Le senior a multiplié les versements en faveur de son "amoureuse". Leur nombre a même incité la banque du Zougois à mettre en garde son client. Ce dernier a pourtant continué à verser de l'argent à destination du Ghana, jusqu'à ce que sa soi-disant partenaire rompe soudain le contact. Il a alors déposé plainte. La police qualifie ce type d'arnaque de "Romance Scam" ("arnaque romancée").

ATS

 Toute l'actu en bref