Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer jouera vendredi sa 10e demi-finale à Wimbledon, sa 37e au total en Grand Chelem. Il a nettement dominé Gilles Simon (no 12) 6-3 7-5 6-2 en 1h35' sur le court no 1.

Le septuple vainqueur du tournoi retrouvera en demi-finale Andy Murray (no 3), tombeur en trois sets (6-4 7-5 6-4) du Canadien Vasek Pospisil (ATP 56) mercredi. Il abordera ce choc avec une réserve d'énergie quasi intacte, lui qui n'a perdu qu'un set - au 3e tour face à Sam Groth - dans ses cinq premiers matches. Et Wimbledon est le seul tournoi majeur dans lequel il n'a jamais été stoppé en demi-finale...

Roger Federer a certes vu son impressionnante série de jeux de service remportés consécutivement s'arrêter à 116 - dont 67 dans ce tournoi -, manquant ainsi le record absolu d'Ivo Karlovic (129) après avoir battu la marque de Wayne Arthurs (111) en concluant le deuxième set. Cette série prenait fin au mauvais moment, alors qu'il servait pour le gain du deuxième set à 5-4. Mais sa réaction était immédiate puisqu'il signait un nouveau break dans la foulée.

La deuxième averse de l'après-midi, survenue à 6-5 15/0 dans le deuxième set, ne perturbait même pas le Bâlois. Il empochait avec autorité les trois premiers points à la reprise quelque 40' plus tard, armant un service gagnant puis deux aces pour prendre deux sets d'avance, et enchaînait en s'emparant de la mise en jeu de Gilles Simon dès le premier jeu de la troisième manche.

La messe était dite. Roger Federer, qui n'a dû faire face qu'à une seule balle de break dans cette partie, s'emparait même pour la cinquième fois du service adverse dans le septième jeu du troisième set. Il commettait certes sa première double faute de la rencontre sur sa première balle de match, mais claquait une volée haute de revers pour conclure la partie sur le point suivant grâce à un 36e coup gagnant.

L'homme aux 17 titres du Grand Chelem abordera sa demi-finale avec un léger ascendant psychologique. Il mène 12-11 dans son face-à-face avec Andy Murray et reste surtout sur trois victoires face au Britannique, qu'il avait écrasé 6-0 6-1 lors de leur plus récent duel dans le cadre du dernier Masters ATP à Londres. Il a également pris le meilleur sur l'Ecossais lors de leur dernier affrontement en Grand Chelem, en demi-finale de l'Open d'Australie 2014.

ATS