Le premier test a été passé avec mention. Roger Federer s'est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon à la faveur de son succès 7-5 6-2 7-6 (7/4) devant Lucas Pouille (ATP 28).

Ce succès, son 350e dans le cadre d'un tournoi du Grand Chelem, lui offre lundi une première qui s'annonce somptueuse. Le Bâlois affrontera, en effet, Matteo Berrettini (ATP 20), cet Italien qui a déjà réussi une saison extraordinaire sur gazon. Titré à Stuttgart et demi-finaliste à Halle, le Champion de Gstaad a battu samedi l'Argentin Diego Schwartzman (ATP 24) 6-7 7-6 4-6 7-6 6-3 après un combat long de 4h19' et après avoir écarté trois balles de match dans le quatrième set.

Avec une première balle qui passe le plus souvent - 71 % de réussite contre Lucas Pouille - et un coup droit qui claque toujours aussi bien, Roger Federer peut envisager la suite de son tournoi avec une certaine sérénité. Face à Lucas Pouille, il a su hisser le niveau de son jeu lorsque les circonstances l'ont exigé. Après avoir sauvé les deux premières balles de break de la partie, le Bâlois pouvait ravir le service du Nordiste à 6-5. Il enlevait ensuite les quatre premiers jeux du deuxième set pour prendre une option décisive sur la victoire.

Très souvent percutant sur son premier coup de raquette après le service, Lucas Pouille a eu le mérite d'entraîner son adversaire dans un jeu décisif au troisième set. Mais le protégé d'Amélie Mauresmo n'a rien pu faire dans ce tie-break face l'octuple vainqueur du tournoi qui aura le bonheur d'être pour une dix-septième fois de la partie lors du "Super Monday" sur le gazon londonien.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.