Roger Federer a eu besoin de quatre sets pour cueillir son 100e succès à Wimbledon.

L'octuple vainqueur du tournoi s'est imposé 4-6 6-1 6-4 6-4 devant Kei Nishikori (no 8) pour se hisser une... 45e fois en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il retrouvera vendredi Rafael Nadal (no 3), qu'il affrontera pour la 40e fois.

"Je suis impatient de retrouver Rafa. Je devrai jouer de manière très offensive", a souligné un Roger Federer fier d'avoir atteint la barre des 100 victoires dur l'herbe londonienne. "Je n'ai évidemment pas pensé à ce possible 100e succès à chaque point. Mais c'est génial d'y être parvenu. J'aime tellement ce tournoi", a-t-il lâché.

Malmené par Kei Nishikori dans un premier set où il s'est très souvent retrouvé sur la défensive, Roger Federer a su élever son niveau de jeu dès l'entame de la deuxième manche face au Japonais. Il atteint ainsi pour la 13e fois le dernier carré sur le gazon de Church Road.

Auteur d'un premier set parfait, Kei Nishikori a été nettement dominé dans la deuxième manche. Le Japonais a résisté jusqu'à 3-3 dans la troisième. Il a écarté les quatre premières balles de break auxquelles il a dû faire face dans ce set forcément crucial, mais a plié sur la cinquième dans le "fameux" septième jeu.

Bien plus performant sur son service après la perte du premier set, Roger Federer a tout de même dû écarter une balle de break alors qu'il servait pour mener deux manches à une. Il a certes manqué d'efficacité sur les points importants dans cette partie (4 balles de break converties sur 14), mais il ne s'est jamais retrouvé en danger dans les trois derniers sets.

"Le début de match était brutal", a souligné Roger Federer à sa sortie du court. "Il était très important pour moi de prendre les devants dès le début du deuxième set, et j'y suis parvenu. J'ai très bien servi, mon seul break ayant été concédé dans le premier jeu du match. C'était primordial face à un joueur qui retourne si bien et de manière si agressive", s'est-il félicité.

Premier joueur de l'histoire à atteindre la barre des 100 matches gagnés dans l'un des quatre "Majors", Roger Federer se mesurera donc à Rafael Nadal en demi-finale. Ce dernier n'a eu besoin que de trois sets pour prendre la mesure de l'Américain Sam Querrey (ATP 65), battu 7-5 6-2 6-2 sur le Court no 1, et atteindre pour la 32e fois le dernier carré d'un "Major".

Les deux rivaux n'ont plus croisé le fer à Wimbledon depuis leur mémorable finale de 2008, remportée 9-7 au cinquième set par l'Espagnol. Rafael Nadal, qui mène 24-15 dans leur face-à-face, reste sur un succès aisé obtenu en demi-finale du dernier Roland-Garros. Mais Roger Federer avait gagné leurs cinq précédents affrontements. Et il avait imposé sa loi lors de leurs deux premiers matches disputés à Wimbledon, en finale des éditions 2006 et 2007.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.