Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une Américaine qui avait remporté un million de dollars à une loterie continuait à faire ses courses en utilisant des bons alimentaires. L'Etat du Michigan (nord) continuait de lui en fournir par erreur.

Amanda Clayton n'est apparue nullement gênée lorsqu'une chaîne de télévision locale, qui la filmait pour un reportage, l'a surprise en train de décharger ses courses dans sa voiture flambant neuve et porter les sacs vers la cuisine de sa nouvelle maison.

Interrogée pour savoir si cela ne lui faisait rien de vivre aux frais du contribuable dans un Etat très endetté, elle a rétorqué que le lot qu'elle avait remporté n'était pas si gros que cela en réalité. Sur le million de dollars, elle n'avait touché que 700'000 dollars auxquels avaient été soustraits 200'000 dollars d'impôts.

Deux maisons

"Je trouve ça normal, je veux dire, je n'ai pas de revenu et j'ai des factures à payer", a-t-elle déclaré. "J'ai deux maisons, je n'arrive pas à joindre les deux bouts".

Cette jeune femme de 24 ans a expliqué qu'en septembre, lorsqu'elle avait remporté le gros lot, elle touchait l'équivalent de 200 dollars par mois en bons alimentaires. "Je pensais qu'ils allaient arrêter de me les verser, mais comme ça n'a pas été le cas, je me suis dit que c'était parce que je ne travaille pas", a-t-elle expliqué à la chaîne de télévision.

Dans le Michigan, deux projets de loi imposent aux organisateurs de loterie de transmettre les noms des gagnants de plus d'un million de dollars aux services sociaux de l'Etat.

A la suite du reportage télévisé, les services sociaux du Michigan ont répliqué par communiqué interposé: "Nous allons poursuivre notre lutte contre toutes les fraudes et les abus à notre système d'entraide sociale".

ATS