Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un nuage de pollen tourbillonnant près de Châtel-St-Denis (FR). Environ deux millions de personnes en Suisse souffrent de troubles physiques pendant la saison pollinique (archives).

KEYSTONE/FABRICE COFFRINI

(sda-ats)

La Haute école spécialisée bernoise (BFH) et l’hôpital universitaire de Zurich (USZ) lancent une application pour smartphones gratuite sur les allergies aux pollens en Suisse. Elle servira de base à une étude scientifique.

Baptisée "Ally Science", cette application conçue à la BFH à Bienne est disponible dans les quatre langues nationales et en anglais. Elle permet aux utilisateurs de téléphones multifonctions de tenir en un minimum de temps un journal de leurs allergies et de consulter les pronostics polliniques.

Le but est de générer en tant qu’"App-Community" une représentation en temps réel de l’augmentation des symptômes d’allergies dans les différentes régions de Suisse, ont indiqué les deux institutions dans un communiqué. Il faut moins de 20 secondes pour saisir ses symptômes dans le journal d’allergie personnel.

Les données sont utilisées de manière anonyme. Elles sont stockées sur la plate-forme sécurisée MIDATA-IT. Chaque utilisateur peut y ouvrir un compte personnel et décide seul si et à qui il souhaite donner accès à ses données à des fins de recherche.

Deux millions de personnes touchées

Environ deux millions de personnes en Suisse souffrent de troubles physiques pendant la saison pollinique. À ce jour, on ne connaît pas les régions dans lesquelles les symptômes apparaissent fréquemment ou fortement et quels sont les facteurs qui les influencent.

Le service des allergies de la clinique dermatologique de l'USZ entend étudier ces questions dans le cadre de la plus grande étude scientifique menée jusqu’ici sur les allergies aux pollens en Suisse.

"L'objectif est d'améliorer les systèmes d'alerte précoce aux pollens, les consultations et les thérapies", conclut le professeur Peter Schmid-Grendelmeier, chef du service des allergies de l'USZ, cité dans le communiqué.

https://allyscience.ch/fr/accueil/

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS