Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Une bande d'escrocs sévit actuellement dans le canton de Vaud. Ils harcèlent des amateurs de vins depuis des centres téléphoniques basés en France ou en Tunisie. Les victimes peuvent perdre plusieurs milliers de francs. La police les appelle à déposer plainte.
L'arnaque commence par l'achat, suite à un démarcharge téléphonique, de quelques bouteilles de vins de Bordeaux de piètre qualité qui ne seront jamais livrées. Elle se poursuit par des appels répétés et pressants à verser des avances aux prétendus avocats supposés défendre les victimes, explique ce mardi la police vaudoise dans un communiqué.
Depuis un "call center" en Tunisie, des opératrices contactent leurs futures victimes en leur proposant à nouveau du vin ou affirment qu'elles ont gagné à une loterie. Dans les deux cas les victimes sont invitées à faire des avances de frais. Arrivent ensuite des appels téléphoniques répétés et insistants.
Deuxième coucheLe stade suivant démontre que les escrocs agissent en bande. Un nouvel interlocuteur fait comprendre à la victime qu'elle a été trompée et prétend qu'il défendra ses intérêts devant des instances judiciaires de Tunisie. Une fois encore, le grugé est instamment prié de verser des indemnités qui vont se révéler toujours plus élevées. Harcèlement téléphonique et menaces se succèdent encore.
Lorsque la victime prévient la police, la facture peut être élevée: entre 550 francs pour des bouteilles de vin jamais livrées et plus de 50'000 francs. La police cantonale invite les lésés à déposer plainte.
"Ces cas sont récurrents. Nous en avons eu une dizaine ces derniers mois dans le canton de Vaud, mais tous les cantons romands sont touchés", a précisé à l'ATS Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la police cantonale.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS