Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les islamistes d'Ansar al-Charia, qui se réclament d'Al-Qaïda, se sont emparés d'une base militaire du sud du Yémen, annonce jeudi le mouvement sur Twitter. Un nombre indéterminé de militaires ont été faits prisonniers.

La caserne située dans la province de Chaboua, qui abritait une brigade de 1200 à 2000 hommes, est tombée au terme de violents combats, précisent des sites d'information et des riverains.

Les miliciens houthis, une tribu chiite du Nord soutenue par l'Iran qui tient la capitale depuis septembre, ont pris le pouvoir la semaine dernière et poursuivent leur progression dans le Sud, où les tribus sunnites et les combattants d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique se mobilisent pour s'opposer à eux.

Face à l'insécurité croissante, Etats-Unis, Grande-Bretagne et France ont annoncé mercredi la fermeture de leurs ambassades à Sanaa.

Les inquiétudes de l'ONU

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a pour sa part déclaré que "nous assistons à l'effondrement du Yémen". Il a lancé devant le Conseil de sécurité cet avertissement et un appel à agir pour éviter que le pays ne plonge dans le chaos.

"Nous ne pouvons pas nous contenter d'assister impuissants" à cet effondrement, a-t-il ajouté devant les ambassadeurs du Conseil, qui ont ensuite entamé des consultations à huis clos sur la crise yéménite.

L'émissaire de l'ONU au Yémen Jamal Benomar a lui aussi tiré la sonnette d'alarme par vidéo-conférence depuis Sanaa où il s'efforce de relancer des négociations après la prise du pouvoir par les miliciens chiites Houthis. "La transition politique est en plein désarroi", a-t-il reconnu. "L'impasse politique actuelle ne peut se régler que par la négociation", a-t-il plaidé.

Il a évoqué les risques d'une nouvelle sécession du sud du pays et d'une "résurgence d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS