Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'excédent commercial lié aux ventes de foie gras a de nouveau progressé en France en 2014, de plus de 10%, grâce à des exportations en hausse et malgré des importations en baisse. La France est le premier producteur au monde avec 19 600 tonnes produites en 2014.

La balance commerciale s'établit à plus de 57 millions d'euros, en hausse d'environ cinq millions, selon les chiffres publiés jeudi par le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog). L'excédent était déjà en progression en 2013.

"Cette évolution s'explique par la baisse des importations de 2,3 millions d'euros et une hausse des exportations en valeur de 2,8 millions d'euros", explique le communiqué.

Grosse percée en Belgique

L'Espagne reste le premier client, avec près d'un quart des exportations en valeur, mais les ventes en Belgique, 2e client, progressent de 20% par rapport à 2013.

Les exportations progressent aussi en Asie du Sud-Est (Hong Kong, Thaïlande, Vietnam, Corée du Sud). Le Cifog se réjouit de nouveau du retour du foie gras en Californie ou de son arrivée à Taïwan.

Contre le gavage

Début janvier, un juge fédéral américain a annulé l'interdiction de la vente de foie gras en Californie, estimant qu'elle interférait avec la législation commerciale. La décision a été condamnée par les défenseurs des animaux qui jugent cruelle la pratique du gavage.

La filière s'inquiète des campagnes de plus en plus nombreuses contre le gavage des oies et des canards qui pourraient peser sur les ventes de ce mets traditionnel français.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS