Navigation

Une boule lumineuse céleste surprend la Suisse et l'Allemagne

Ce contenu a été publié le 01 avril 2014 - 17:14
(Keystone-ATS)

Une boule lumineuse observée dans le ciel d'Europe centrale aux alentours de 22h30 a fait sensation lundi soir. Il s'agissait d'un météore, soit une étoile filante inhabituellement grosse.

De nombreux internautes n'ont pas tardé à réagir sur des sites de médias suisses et en Allemagne. La police de Fribourg-en-Brisgau (D) a été assaillie d'appels d'urgence faisant état d'un "objet lumineux de différentes couleurs", bleu-vert avec une traînée orange, et qui a produit une luminosité lunaire. Elle a envoyé un communiqué assurant qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril.

En quinze secondes

En une quinzaine de secondes, la boule de feu a traversé le ciel d'ouest en est. Elle était visible dans tout le sud de l'Allemagne ainsi qu'en France, en Suisse et en Autriche, selon diverses sources.

Interrogé par l'ats, Daniel Karbacher, de l'observatoire Urania à Zurich, précise que cette étoile filante devait peser plus de 100 grammes. Un objet de cette dimension est à même de produire un véritable coup de tonnerre, un bang supersonique. Quant aux couleurs, elles sont dues au frottement avec les molécules d'air, vert pour l'oxygène, rouge pour l'azote.

Selon l'astrophysicienne Carolin Liefke, du Max-Planck-Institut à Heidelberg (D), il pourrait également s'agir d'un déchet de l'espace. La faible vitesse de l'objet plaide en faveur de cette thèse, selon elle. Les chercheurs vont maintenant analyser les photos et vidéos de l'apparition afin de reconstituer sa trajectoire et tenter d'en savoir plus.

Blocs de roches

Météores et bolides sont des étoiles filantes de masse importante qui produisent des phénomènes lumineux plus intenses et plus durables. Ces blocs de roches qui orbitaient autour du soleil pénètrent dans l'atmosphère terrestre et commencent à luire à une altitude située entre 300 et 100 km.

Ces objets se consument généralement en moins d'une seconde. Il arrive cependant que des morceaux parviennent jusque sur Terre, ce sont les météorites.

Pluie de météorites

Le 15 février 2013, une pluie de météorites s'est ainsi abattue sur la ville russe de Tcheliabinsk, faisant quelque 1300 blessés et de gros dégâts. Le rocher tombé sur l'Oural mesurait une vingtaine de mètres de diamètre et pesait 12 à 13'000 tonnes avant son entrée dans l'atmosphère.

Les fragments sont tombés sur Terre sous la forme de boules de feu suivies de traînées de fumée, accompagnées de violentes explosions et d'éclairs aveuglants.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.