Toute l'actu en bref

Electron libre dans sa famille politique et ambitieuse assumée, Nathalie Kosciusko-Morizet, 44 ans, s'est fait remarquer par ses positions iconoclastes et son franc-parler. Ici lors des primaires de la droite en novembre dernier.

Keystone/EPA AFP / POOL/ERIC FEFERBERG / POOL

(sda-ats)

L'ancienne ministre française Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de droite aux législatives à Paris, a perdu connaissance plusieurs minutes jeudi matin. Elle a été prise à partie par un passant, une agression dénoncée par plusieurs responsables politiques.

Mme Kosciusko-Morizet, en campagne sur un marché du Ve arrondissement, distribuait des tracts lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo (bourgeoise bohème, ndlr) de merde", a constaté une journaliste de l'AFP.

Déséquilibrée, l'ancienne ministre de l'Ecologie sous la présidence de Nicolas Sarkozy a chuté au sol et perdu connaissance durant plusieurs minutes. Les pompiers sont intervenus et elle a repris connaissance, avant d'être conduite à l'hôpital.

Après cette altercation, l'homme est parti en courant vers la bouche de métro la plus proche. "C'est votre faute si on a Hidalgo (la socialiste Anne Hidalgo) aujourd'hui comme maire" à Paris, lui avait-il notamment lancé.

Aucun suspect interpellé

Une enquête a été ouverte pour "violences volontaires" à la suite de cet incident. Aucun suspect n'a encore été interpellé.

Le premier ministre Edouard Philippe, issu du même parti de droite que Mme Kosciusko-Morizet, a rendu visite à l'hôpital à celle qui est souvent désignée en France par ses initiales, NKM. "Tous mes voeux de rétablissement à mon amie Nathalie Kosciusko-Morizet. Je condamne cet acte d'une violence insupportable", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

"J'ai pour Nathalie des sentiments d'amitié depuis longtemps et je suis passé m'assurer qu'elle allait bien. Je l'ai trouvée secouée et je sais qu'elle est entre d'excellentes mains. Je lui souhaite un prompt rétablissement", a plus tard encore déclaré le premier ministre, lors d'un déplacement dans les Pyrénées-Orientales.

En ballotage défavorable

NKM est candidate du parti Les Républicains (LR), en ballottage défavorable dans sa circonscription parisienne face à Gilles Le Gendre, un candidat de La République en Marche (REM), le parti du président centriste Emmanuel Macron.

M. Le Gendre a annoncé avoir "suspendu" sa campagne, après l'agression. "Je ne fais rien, j'ai stoppé les tractages. Elle est indisponible. Par équité, je me dois d'être indisponible", a-t-il déclaré à l'AFP, précisant avoir envoyé un message à son adversaire pour lui "manifester (sa) sympathie et lui dire espérer qu'elle se rétablira très vite".

Electron libre dans sa famille politique et ambitieuse assumée, Nathalie Kosciusko-Morizet, 44 ans, s'est fait remarquer par ses positions iconoclastes et son franc-parler. Cette blonde au teint diaphane avait échoué en 2014 à ravir la mairie de Paris à la gauche, au prix d'un duel sans concession avec la socialiste Anne Hidalgo.

ATS

 Toute l'actu en bref