Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des journalistes de Tamedia Publications Romandes ont entamé une grève mardi à 16h00. Le mouvement est prévu jusqu'à mercredi minuit.

KEYSTONE/LAURENT DARBELLAY

(sda-ats)

Une petite centaine de journalistes romands de Tamedia en grève se sont réunis mardi après-midi au pied de la tour à l'avenue de la Gare à Lausanne. La majorité de la rédaction de 20 minutes a décidé de ne pas prendre part au mouvement.

Les grévistes sont une petite centaine devant la tour Edipresse, accompagnés des syndicats. Sur leur dos des affichettes de caissette qui disent "en grève".

La procédure de conciliation a été résiliée mardi après-midi, indique Patricia Alcaraz, secrétaire régionale chez syndicom, à Keystone-ATS. "Par rapport à nos revendications, il n’en est rien ressorti". Et d’ajouter que les récents licenciements prononcés par Tamedia sont à leurs yeux une mesure de coercition.

D’après plusieurs journalistes, la direction de Tamedia a fait pression sur les employés pour qu’ils ne fassent pas grève. La majorité de la rédaction de 20 minutes ne prend pas part à la grève.

"Ils ne se sentent pas directement concernés", estiment plusieurs personnes interrogées. "L’absence de solidarité des autres titres ces dernières années à leur égard a aussi laissé des traces", glisse un journaliste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS