Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche après-midi devant la mission permanente syrienne, à Genève, pour demander le départ du président syrien Bachar al-Assad. Des représentants de la gauche genevoise ont apporté leur soutien à la manifestation.

"Le peuple veut la chute du régime", ont repris en choeur les manifestants. Le rassemblement a commencé par une minute de silence, poing levé, en mémoire des "martyrs" de la répression menée en Syrie par le gouvernement. Quelques oeufs ont été lancés en direction du consulat.

Samedi, cinq personnes étaient parvenues à s'introduire dans les locaux de la mission et à jeter des documents par les fenêtres. Arrêtées par la police, elles ont été conduites au poste, pour finalement être libérées dans la nuit de samedi à dimanche.

Actions similaires

A Berlin, une trentaine de manifestants ont pénétré dans l'ambassade de Syrie à Berlin dans la nuit de samedi à dimanche, a annoncé la police allemande. Le groupe a franchi la clôture d'enceinte pour s'introduire dans le bâtiment et est tombé nez à nez avec l'ambassadeur qui y réside.

Le diplomate a fait appel à la police allemande qui a escorté les manifestants vers l'extérieur du bâtiment. Aucun n'a été blessé. D'autres protestataires étaient rassemblés devant les locaux de l'ambassade qu'ils ont bombardés de peinture.

A Londres, trois hommes ont été arrêtés samedi après être montés sur un balcon de l'ambassade de Syrie, où ils ont brandi un drapeau kurde. A Vienne, onze opposants syriens ont été interpellés dans la nuit de vendredi à samedi après avoir réussi à pénétrer dans l'ambassade de Syrie en Autriche.

ATS