Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une commission du Congrès veut auditionner Zuckerberg

Une nouvelle épreuve en vue pour le patron de Facebook, Mark Zuckerberg (archives)

KEYSTONE/AP/NAM Y. HUH

(sda-ats)

Une commission du Congrès américain a officiellement demandé vendredi à auditionner Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook. Il doit expliquer comment Cambridge Analytica a pu collecter des informations relatives à 50 millions d'utilisateurs du réseau social.

Facebook est dans le collimateur des autorités de régulation américaines et britanniques, depuis que le groupe a admis lundi dernier que le cabinet d'analyses londonien travaillant pour la campagne électorale de Donald Trump en 2016 avait pu avoir accès à ces données.

"Cette audition se penchera sur la collecte et la vente de données personnelles de plus de 50 millions d'utilisateurs de Facebook, potentiellement à leur insu ou sans leur consentement, et en violation de la politique de Facebook", ont expliqué le républicain Greg Walden, qui préside la commission, et le démocrate Frank Pallone, dans le courrier adressé à Facebook.

Cette commission n'a pas précisé quand elle souhaitait auditionner Mark Zuckerberg mais la séance ne devrait toutefois pas avoir lieu avant le retour des parlementaires après leurs vacances de deux semaines.

Un porte-parole de Facebook a confirmé vendredi que le groupe avait reçu cette demande mais n'a pas indiqué si Mark Zuckerberg y répondrait favorablement.

Perquisitions chez Cambridge Analytica

Par ailleurs, la justice britannique a donné vendredi au régulateur chargé de la protection des données privées l'autorisation de perquisitionner les bureaux de Cambridge Analytica.

Le mandat de perquisition a été accordé par un juge de la Haute Cour de Londres afin de "fouiller les serveurs" de cette société britannique et d'"effectuer une vérification des données".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.