Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cours de répétition devraient continuer de durer trois semaines. La commission de la politique de sécurité du Conseil des Etats propose au plénum de refuser leur réduction à 13 jours. Conséquence: le total des jours de services ne devrait pas être ramené de 260 à 225, mais à quelque 240.

Par 12 voix contre 1, la commission a opté pour un modèle à cinq cours de trois semaines alors que le Conseil fédéral proposait six fois deux semaines, a indiqué mercredi devant la presse Jean-René Fournier (PDC/VS).

La commission tient ainsi mieux compte des besoins de l'économie qui doit s'organiser pour libérer et remplacer ses employés masculins astreints au service militaire. La préparation organisationnelle est tellement longue pour un cours de répétition qu'une durée de treize jours ne laisserait que peu de temps à l'instruction.

Fidèle aux voeux du Parlement, la commission veut une armée de 100'000 hommes (contre 200'000 actuellement) avec un budget annuel d'environ 5 milliards. Mais en fait, pour disposer de la marche de manoeuvre nécessaire, l'effectif réel sera de 140'000.

Le Conseil des Etats ne devrait pas moins apporter plusieurs retouches à la réforme de l'armée présentée par le ministre de la défense Ueli Maurer. Celles-ci portent entre autres sur l'organisation, les tirs sur les aéronefs civils, l'indemnisation des aspirants cadres ainsi que sur l'acquisition et la liquidation d'armes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS