Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les jeunes sans-papiers doivent pouvoir accéder à une formation professionnelle via l'apprentissage. De justesse, la commission des institutions politiques du Conseil des Etats veut transmettre au gouvernement la motion adoptée par le National.
La décision est tombée grâce à la voix prépondérante du président de la commission Alain Berset (PS/FR), qui a tranché un score de 5 voix contre 5. Mais, au vu de la justesse du résultat, il n'est pas dit que la majorité de la Chambre des cantons se range à cette recommandation.
La commission reconnaît l'existence d'un problème dans l'accès à la formation des sans-papiers, ont indiqué les services du Parlement. La majorité veut mettre un terme à une injustice: les jeunes sans statut légal peuvent suivre l'école et même des études supérieures, mais sont empêchés d'accéder à toute formation professionnelle.
La minorité de la commission propose en revanche le refus de la motion de Luc Barthassat (PDC/GE). Pour elle, offrir l'accès à la formation professionnelle aux enfants de clandestins "constituerait une véritable invite à l'immigration illégale".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS