Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La commission de gestion du Conseil national va se pencher sur les mandats à haute rémunération accordés par le Département fédéral de la défense (DDPS) à des conseillers externes. Ueli Maurer défend ces contrats, d'un montant total de 2 millions de francs, mais ne va pas en reconduire certains.
Les 200'000 francs alloués à l'ancien patron de Swisscom Jens Alder pour mettre de l'ordre dans l'informatique du DDPS ont suscité beaucoup de critiques au Parlement, d'autant plus qu'il s'agit d'un mandat à temps partiel et à durée limitée. D'autres contrats de ce type, accordés notamment à d'anciens militaires, ont également été dénoncés.
Interrogé mercredi sur les ondes de la radio alémanique DRS, le chef du DDPS, le Conseiller fédéral Ueli Maurer, a indiqué que deux millions de francs au total ont été consacrés par le DDPS à de tels mandats. Une somme bien investie selon lui, car les conseillers externes ont permis de réaliser de substantielles économies.
Son intention de ne pas renouveler certains contrats ne satisfait toutefois pas encore le Parlement. La commission de gestion du Conseil national va examiner les honoraires accordés, a indiqué à la DRS l'une de ses membres, Ida Glanzmann (PDC/LU). Le Parlement veut de la transparence dans cette question, a-t-elle déclaré.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS