Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Andrea Hämmerle, membre du conseil d'administration des CFF et bientôt à la retraite, avertir des conséquences d'une concession partagées pour le trafic ferroviaire longue distance (archives).

Keystone/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

Les CFF émettent des réticences quant au partage de la concession pour le trafic ferroviaire suisse. Si une autre compagnie exploitait des lignes longue distance à côté des CFF, cela aurait des "conséquences énormes" pour le personnel.

Plus de 1000 collaborateurs des CFF devraient travailler pour une autre entreprise ferroviaire, a dit vendredi Andrea Hämmerle, membre du conseil d'administration des CFF dans une interview avec kontakt.serv, l'organe du Syndicat du personnel de transport.

Autres conventions

Les compagnies BLS et SOB ont d'autres conventions collectives de travail, justifie M. Hämmerle. Un changement aurait aussi des conséquences sur les caisses de pension. "De plus, les CFF devraient donner du matériel roulant à la concurrence et les conditions ne sont pas claires."

L'ancien conseiller national (PS/GR) soulève aussi que des entreprises ferroviaires étrangères pourraient entrer sur le marché suisse grâce à une petite compagnie. Et de citer en exemple la SNCF, la Deutsche Bahn ou encore l'italien Trenitalia.

M. Hämmerle, représentant du personnel au sein du conseil d'administration des CFF, prendra sa retraite début mai. Il sera remplacé à ce poste par l'ancien conseiller national tessinois Fabio Pedrina (PS).

Solution équitable

Le BLS veut reprendre trois lignes longue distance reliant le Valais et l'Oberland bernois à l'aéroport de Zurich et à Bâle. La compagnie bernoise va donc élaborer une demande de concession qui sera déposée d'ici au mois de septembre à l'Office fédéral des transports (OFT).

Mercredi, les responsables de BLS ont répété devant la presse qu'ils cherchent une solution équitable en partenariat avec les CFF, comme cela est souhaité depuis le début. Il ne s'agit pas d'une lutte de pouvoir, ont-ils insisté. En février dernier toutefois, les discussions avaient échoué.

La compagnie Südostbahn (SOB) s'intéresse à exploiter la ligne de faîte du Gothard. En Suisse orientale, elle veut reprendre le Rheintal-Express des CFF entre Coire et Wil (SG).

Actuellement, les CFF exploitent seuls les lignes ferroviaires longue distance, soit les Intercity et les correspondances Eurocity, Interregio et Regioexpress. Les CFF préparent une demande pour l'ensemble du réseau longue distance. L'OFT doit réattribuer les concessions à leur expiration à la fin de l'année.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS