Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une course de Formule E pourrait être organisée à Lugano en 2016

Le premier ePrix de Formule E en Suisse pourrait se tenir à Lugano en 2016. Les habitants de la cité tessinoise ne sont cependant pas tous convaincus par l'idée d'une course de bolides électriques dans les rues de la ville.

Le maire de Lugano a tenté mardi de calmer les esprits. Si en Formule 1, il n'y a qu'à Monte-Carlo qu'une course se joue sur circuit urbain, en Formule E c'est déjà le cas à Londres et Berlin. Devant les médias, Marco Borradori a soutenu l'organisation de cette compétition, aux émissions polluantes réduites. Ce serait la première course automobile d'envergure internationale en Suisse depuis plus de 60 ans, a-t-il souligné.

Le droit suisse interdit en effet d'organiser des courses de voitures. Mais Lugano a obtenu une dérogation de l'Office fédéral des transports (OFT). Les villes de New York et Montréal se sont également portées candidates pour l'année prochaine.

Le PS critique

Pour la section luganaise du Parti socialiste, la municipalité prend un gros risque financier. Ceci alors même qu'elle procède à de nombreuses coupes dans le domaine social. Dans un communiqué, les socialistes critiquent en outre le fait que des arbres doivent être coupés pour laisser la place au circuit de Formule E.

Réagissant à ces critiques, l'exécutif de Lugano a annoncé mardi que le départ de la course sera déplacé dans une autre rue, de sorte qu'aucun des onze à douze arbres menacés ne doive être abattu. Et les travaux préparatoires offrent l'occasion de réaménager la ville en faveur des cyclistes, a fait valoir Marco Borradori, évoquant un "changement de paradigme".

La ville doit boucler son budget avant le 30 novembre. Elle recherche encore des soutiens financiers. A l'heure actuelle, 50% des moyens nécessaires sont assurés. Interrogé par l'ats, un porte-parole de la mairie a précisé que le coût de l'événement s'élève à 9 millions de francs. C'est la Fédération internationale de l'automobile (FIA) qui aura le dernier mot quant à la certification du circuit.

La première manche de la deuxième saison de Formule E a été remportée par le Vaudois Sébastien Buemi samedi dernier à Pékin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.