Toute l'actu en bref

Le FC Sion peut trembler pour sa troisième place, qui ne tient plus que pour un point, au soir de la 31e journée de Super League.

Les Valaisans ont été défaits 1-0 chez eux par Young Boys, voyant ainsi Lugano, qui avait arraché plus tôt un point contre Bâle (2-2), revenir à une seule longueur. Au programme, samedi prochain ? Un Sion - Lugano explosif !

Sion a clairement été l'équipe la plus entreprenante sur le terrain. Il faut dire que les Young Boys n'avaient pas fait le déplacement en Valais pour produire du jeu. D'ailleurs, c'est sur un coup franc de Miralem Sulejmani, à la 42e, que les hommes d'Adolf Hütter ont ouvert le score, profitant de l'effritement coupable du pourtant très (trop ?) imposant mur sédunois.

Avant ce but, l'équipe de Sébastien Fournier avait eu au moins trois occasions de marquer. Tout d'abord par Carlitos, en excellente position à la 8e minute mais qui a complètement raté sa frappe. Puis une tête de Moussa Konaté a pris la même direction, à savoir au-dessus de la barre d'Yvon Mvogo. Nicolas Lüchinger, finalement, a armé un puissant tir qui est passé très près du poteau du gardien fribourgeois à la 28e.

Le scenario de la seconde période est resté globalement identique. Sion a essayé, souvent maladroitement ou, tout du moins, sans inspiration particulière, mais sans parvenir à ses fins. Mvogo s'est interposé sur une tête de Chadrac Akolo (58e) avant d'être épaulé par son poteau après un coup franc de Carlitos mal dégagé par Leonardo Bertone (73e).

Cette énumération d'occasions pourrait laisser entendre que Sion a fait, nonobstant la défaite, un bon match. Une conclusion qu'il faut relativiser car si les Valaisans ont eu des opportunités, leur prestation d'ensemble a été plutôt décousue et chaotique.

A l'image de la mauvaise période que traverse le club de Tourbillon: depuis qu'il s'est qualifié pour la finale de la Coupe de Suisse, il a perdu quatre des cinq matches qu'il a disputés. Alors, même s'ils ont pour eux l'histoire et la magie, les Sédunois inquiètent de plus en plus et le remplacement de Peter Zeidler par Fournier n'y a pour l'heure rien changé.

ATS

 Toute l'actu en bref